Académie nationale de médecine. Bibliothèque

Notice créée le 18/09/2017

Collection : Académie nationale de médecine. Bibliothèque

Titre : Académie nationale de médecine. Bibliothèque
Description :
Établie par ordonnance du roi Louis XVIII en décembre 1820, à l’instigation d’Antoine Portal, l’Académie royale de médecine est chargée de « répondre aux demandes du gouvernement sur tout ce qui intéresse la santé publique, et principalement sur les épidémies, les maladies particulières à certains pays, les épizooties, les différens cas de médecine légale, la propagation de la vaccine, l’examen des remèdes nouveaux et des remèdes secrets, tant internes qu’externes, les eaux minérales naturelles ou factices, etc. » (Ordonnance du Roi du 20 décembre 1820 qui établit à Paris pour tout le royaume, une Académie royale de médecine, art. 2)
Héritière de la Société royale de médecine et de l’Académie royale de chirurgie, elle doit en continuer les travaux et « contribuer aux progrès des différentes branches de l’art de guérir. » (art. 2)
Pour l’examen de ces différents sujets, l’Académie forme des commissions permanentes – désormais appelées commissions – et des commissions temporaires – désormais appelées groupes de travail. Dès la fin des années 1830, elle se réunit tous les mardis.

Sectionnement
Les membres titulaires étaient originellement répartis en sections. Depuis 2002, ils sont répartis en divisions.

Bureau :
Hormis le cas du baron Portal (1742-1832), le seul à avoir jamais été nommé président d’honneur perpétuel, en raison de sa fonction de premier médecin du roi, le bureau a toujours été composé de cinq officiers :
  • Le président, élu pour une année.
  • Le vice-président, élu pour une année.
  • Le secrétaire perpétuel ou général. De 1822 à 1920, l’Académie fut dotée d’un secrétaire perpétuel, effectivement perpétuel, c’est-à-dire en fonction jusqu’à son décès. De 1921 à 1949, le secrétaire perpétuel prit le nom de secrétaire général, élu pour un mandat de 5 ans renouvelable une fois, la disposition concernant le renouvellement étant abrogée en 1925. La perpétuité effective et l’appellation de secrétaire perpétuel furent rétablies en 1949. En 2002, la perpétuité fut de nouveau abolie, et remplacée par un mandat de 4 ans renouvelable une fois, le secrétaire perpétuel gardant néanmoins son nom.
  • Le secrétaire annuel ou adjoint. Pour l’aider dans ses tâches, le secrétaire perpétuel se voyait adjoindre un secrétaire annuel, qui prit le nom de secrétaire adjoint.
  • Le trésorier.
Producteur : Académie nationale de médecine
Sujet : Médecine
Description des fonds de l'établissement :

La bibliothèque conserve les archives de l’Académie de médecine depuis sa création en 1820, ainsi que les archives d’un certain nombre d’institutions médicales, du XVIIIe siècle à nos jours : Académie royale de chirurgie, Société royale de médecine, Société de l’École de médecine de Paris, Comité de Vaccine, etc. Elle conserve les archives personnelles de médecins, le plus souvent membres de l’Académie. Elle dispose aussi d’un fonds important de manuscrits.
Les inventaires de ces différents fonds sont accessibles via notre interface Calames.

  • Archives organiques de l’académie de Médecine
    Par archives organiques on entend toutes les archives émanant de l’activité quotidienne de l’Académie de médecine depuis sa création : procès-verbaux des séances, archives des commissions, mémoires envoyés pour concourir aux prix, plis cachetés, correspondance, communications, plans d’architecture, etc.

  • Archives d’institutions médicales
    Lors de sa création en 1820, l’Académie se voit chargée d’assurer la continuité de deux institutions prestigieuses d’Ancien Régime, l’Académie royale de chirurgie et la Société royale de médecine. A ce titre, elle est chargée de la conservation de leurs fonds d’archives.

  • Vous pouvez consulter l’inventaire des archives de la Société royale de médecine qui permet la recherche par registres ou liasses et la recherche par l’index des patronymes et toponymes, ou bien dans le catalogue des archives et manuscrits Calames.
    A côté de ces deux fonds historiques, la bibliothèque de l’Académie s’est constamment enrichie d’autres fonds d’institutions médicales, des plus anciens aux plus contemporains.

  • Papiers d’académiciens et de savants
    Plus de quarante fonds d’archives privées de médecins, la plupart membres de l’Académie de médecine, sont conservés à la Bibliothèque.
    Environ un quart d’entre eux bénéficient d’inventaires complets.

  • Manuscrits
    Parallèlement aux fonds d’archives, la Bibliothèque a constitué une collection de manuscrits, parfois autonomes, parfois groupés en séries (collection Daremberg, collection Mattéi) qui reflètent l’histoire de la médecine de l’époque moderne à nos jours.
Droits :
Réservée aux membres de l’Académie, la Bibliothèque est toutefois accessible aux personnes justifiant d’une recherche, sur présentation d’une pièce d’identité et, pour les étudiants de deuxième cycle, d’une lettre d’introduction du directeur de recherche. Consultation sur place. Prêt des ouvrages et prêt entre bibliothèques réservés aux membres de l’Académie.

Coordonnées

Nature de l'établissement : Académie
Téléphone : 33 (0)1 46 34 60 70
Mail/site internet du service : bibliotheque[@]academie-medecine.fr
Adresse postale : Bibliothèque de l’Académie nationale de médecine
16, rue Bonaparte
75006 PARIS
Salle de lecture :
Horaires d’ouverture :
Pour les membres de l’Académie : du lundi au vendredi de 10 h à 18 h.
Pour les chercheurs extérieurs autorisés : du lundi au vendredi de 10 h à 18 h, sauf le mardi
Notice modifiée le 17/09/2018