Fonds Richet (1850-1935)

Notice créée le 17/11/2017

Collection : Académie nationale de médecine. Bibliothèque

Titre : Fonds Richet (1850-1935)
Description :
Charles Richet naît, à Paris, le 25 Août 1850. Son père, Alfred Richet était professeur à la faculté de médecine de Paris et chirurgien des hôpitaux, profession que Charles Richet décida d’épouser dans la première année de son internat. Elève au lycée Bonaparte, il trouve autant d’attrait à la littérature qu’aux sciences. Les études secondaires finies, il s’oriente néanmoins vers la médecine. Après une année d’externat, il fut reçu en temps qu’interne et entra dans le service du chirurgien Louis Lefort. Mais durant cette première année d’internat, il se consacra surtout à l’étude du somnambulisme ce qui l’orienta petit à petit vers la physiologie. Le reste de son internat, il le passa, alors, à l’acquisition des techniques de l’expérimentation physiologique et à effectuer des expériences personnelles dans les laboratoires de célèbres noms tels: Etienne Jules Marey, Claude Bernard, Vulpian, Wurtz, Berthelot,…
Les principales étapes de sa carrière dans le monde de la recherche médicale sont jalonnées par quelques grandes dates marquantes: agrégé de physiologie à la faculté de médecine en 1878, professeur de physiologie en 1887, membre de l’Académie de Médecine en 1898, prix Nobel de physiologie en 1913, membre de l’Académie des Sciences en 1914, Jubilé scientifique en 1926. Sa première étude expérimentale, il la mena sur l’irritabilité des muscles, et sa thèse de doctorat porta sur les études expérimentales en clinique de la sensibilité. Mais, c’est grâce à son étude sur la digestion stomacale et la composition du suc gastrique dans sa dernière année d’internat en 1876 que sa carrière de grand physiologiste fut lancée. De 1879 à 1885, il découvre l’action diurétique des sucres, la régulation thermique par la polypnée et le frisson. C’est à lui aussi que l’on doit avec l’aide du professeur Hanriot: le chloralose, la formation de la notion de l’uricémie ainsi qu’une étude sur la phase réfractaire dans l’excitation des nerfs et des muscles. Ces succès sont alors sanctionnés par l’obtention en 1887 de la chaire de physiologie de la Faculté de Médecine de Paris. La figure de Charles Richet n’est pas celle d’un simple médecin. Ses expériences dans le domaine de la métapsychie et la psychologie, dans l’aviation, son engagement pacifiste, son oeuvre littéraire ont aussi contribué à composer ce personnage si riche.
Ces papiers offrent une grande diversité quant à leur forme et leur sujet. Cette richesse tient notamment aux activités variées de Charles Richet. On compte alors au sein du fonds divers papiers ayant trait à sa correspondance (brouillons, lettres), divers manuscrits littéraires et scientifiques, quelques photographies ainsi que de nombreux articles liés à l’activité scientifique de Charles Richet.
Ce fonds est organisé en huit parties; sept séries et un groupe de documents.
I- Documents à caractère biographiques (1881-1935)
II- Correspondance à caractère privé et scientifique (1890-1935)
III- Articles et travaux sur la physiologie, l'anaphylaxie et sciences en général (1878-1933)
IV- Aviation et autres expériences techniques (1879-2007)
V- Oeuvres littéraires (1874-1928)
VI- Engagement politique (1879-1934)
VII- Miscellanées (1882-1935)
VIII- Papiers produits et collectés par Gabriel Richet parallèlement au fonds (1959-2008)
Producteur : Richet, Charles (1850-1935)
Historique de conservation :
Ce fonds a été déposé par Gabriel Richet en 2002 auprès de la bibliothèque de l'Académie nationale de médecine. Ce fonds reste un fonds ouvert et fait donc l’objet d'entrées fréquentes de documents qui viennent l’enrichir.
Nom de l'institution détentrice : Académie nationale de médecine. Bibliothèque
Type de documents : Archives
Sujet : Médecine
Volumétrie : 13 cartons
Langue des documents : français
Instrument de recherche : Inventaire disponible sur CALAMES
Fonds associés :
Académie des Sciences de Paris (archives privées). 7 cahiers mss de notes de travail de Charles Richet (1J14)
- Archives de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris
- Archives du musée de l’air et de l’espace du Bourget
- Archives du musée Marey de Beaune (archives privées)
- Archives du musée océanographique de Monaco
- Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne : Papiers de Lionel Dauriac
- Bibliothèque Méjanes : Correspondance de Salomon Reinach
- Bibliothèque du Muséum d’Histoire naturelle (archives privées) Papiers de Charles Brongniart
- Centre historique des Archives nationales (archives publiques). Dossiers administratifs des enseignants des anciennes facultés parisiennes (sous-série AJ/16)
- Centre historique des Archives nationales (archives privées). Fonds Painlevé
- Institut de France. Notes diverses et correspondance d’Edouard Grimaux
- Service des Archives du Palais princier de Monaco (archives privées). Fonds Albert 1er de Monaco - Archives de l’Académie royale des Sciences de Stockholm . Fonds Arrhenius : 40 lettres reçues par Svante Arrhenius de Charles Richet
Droits :
  • L'accès aux collections patrimoniales est soumise à une autorisation préalable, conditionnée par la justification d'une recherche.
  • La reproduction, la publication et la citation des documents sont soumises à l'autorisation du Directeur de la Bibliothèque de l'Académie nationale de médecine dans le respect des dispositions du Code de la propriété intellectuelle.
Source : CALAMES (consulté le 17/11/2017)
Notice modifiée le 16/01/2018