Fonds Alfred Métraux (1902-1963)

Notice créée le 10/01/2018

Collection : Muséum national d'histoire naturelle (MNHN). Direction des bibliothèques et de la documentation

Titre : Fonds Alfred Métraux (1902-1963)
Description :
Alfred Métraux, né le 5 novembre 1902 à Lausanne et mort le 11 avril 1963 dans une forêt de la vallée de Chevreuse, est un anthropologue d'origine suisse formé à Paris, et de nationalité américaine depuis 1941. Spécialiste des peuples d'Amérique latine, d'Haïti et de l'île de Pâques, son œuvre touche de nombreux domaines tels que l'histoire, l'archéologie ou l'ethnographie.
Enfant, Alfred Métraux accompagne ses parents en Argentine, dans la région de Mendoza, où son père est médecin, puis retourne à Lausanne, où il est né, pour suivre ses études. Il s'inscrit ensuite à l'École nationale des chartes, à Paris, où il rencontre Georges Bataille et Michel Leiris. Il suit aussi les cours de l'École des langues orientales et de l'École pratique des hautes études dans la section des sciences religieuses. Mais c'est à la Sorbonne, où il a comme professeurs Marcel Mauss et Paul Rivet, qu'il soutient en 1928 une thèse ès lettres sur les Tupinambas.
Ses voyages le ramènent en Argentine, où il crée en 1928 l'Institut d'ethnologie de l’université nationale de Tucumán, qu'il dirige jusqu'en 1934. Il visite le Chaco et les hauts plateaux boliviens, se consacrant à l'étude de plusieurs groupes ethniques, comme les Calchaquís, les Guaranís, les Chiriguano, les Toba et les Wichís, puis les Uros-Chipaya. Il collabore avec des anthropologues américains à la rédaction du Handbook of South American Indians, contribuant notamment sur les thèmes de la religion et la mythologie. Après quelques années marquées par des difficultés financières, il tente sans succès de rentrer en Europe.
Le docteur Paul Rivet lui confie la direction de la mission française à l'île de Pâques en 1934-1935 où il étudie la langue et les mythes locaux.
En 1938, il est nommé chercheur au Bishop Museum d'Honolulu, puis part enseigner aux États-Unis, à Berkeley et à Yale. Quand éclate la Seconde Guerre mondiale, il s'active pour obtenir que ses collègues français menacés par les nazis, comme Claude Lévi-Strauss, le rejoignent.
En 1941, il prend la nationalité américaine et participe en 1945 à la mission sur les bombardements alliés en Allemagne. Il devient l'année suivante responsable de la recherche du département des affaires économiques et sociales de l'ONU à New York. Chercheur à la Smithsonian Institution et membre permanent du département des sciences sociales de l'Unesco, il dirige entre 1948 et 1950 une enquête à Haïti, à laquelle participe Michel Leiris, qui fournira la matière de son livre Le Vaudou haïtien. À la fin de la décennie, il épouse Fernande Schulmann, jeune chercheuse de vingt ans sa cadette.
Entre 1959 et jusqu'à sa mort, il est directeur d'étude à la VIe section de l'École pratique des hautes études, à Paris, et dirige le séminaire « Ethnologie et sociologie des populations indigènes d'Amérique du Sud ». Il se suicide le 11 avril 1963, quelques heures après un rendez-vous avec Maurice Godelier.
Le fonds contient des archives professionnelles et scientifiques d'Alfred Métraux. Cet ensemble comprend notamment un journal de voyage en Amérique du Sud, des carnets de notes, des rapports, des dossiers scientifiques, des tirés à part, des manuscrits de ses oeuvres et de ses cours.
Producteur : Métraux, Alfred (1902-1963)
Type de documents :
Sujet :
  • Anthropologie
  • Ethnologie
  • Amérique du Sud
  • Haïti
Cote : 2 AP 6 A à 2 AP 6 D
Langue des documents : Les documents sont majoritairement en français.
Instrument de recherche :
Les archives du fonds Alfred Métraux (1902-1963) sont signalées dans Calames (Catalogue en ligne des archives et des manuscrits de l'enseignement supérieur).
Fonds associés :
Collège de France : un fonds Alfred Métraux est conservé à la Bibliothèque Claude Lévi-Strauss (Cote : FR_751052331_FAM). Importance matérielle : 7 ml : 35 boîtes, 3 classeurs photos, 103 dossiers et plus de 1000 pièces.
Service ressource : Bibliothèque centrale du Muséum national d'histoire naturelle
38, rue Geoffroy-Saint-Hilaire
75005 Paris
tél. : 01 40 79 36 27
mail : bcmweb[@]mnhn.fr
Droits :
L'accès aux collections patrimoniales est soumis à une autorisation préalable, conditionnée par la justification d'une recherche. Vous pouvez adresser votre demande à l'adresse suivante : patrimoinedbd@mnhn.fr
Source : Calames (Catalogue en ligne des archives et des manuscrits de l'enseignement supérieur)
Wikipédia
Notice modifiée le 17/09/2018