Manuscrits d'Antoine-Laurent Lavoisier

Notice créée le 07/02/2018

Collection : Institut de France. Bibliothèque

Titre : Manuscrits d'Antoine-Laurent Lavoisier
Description :
Antoine Laurent de Lavoisier, né le 26 août 1743 à Paris et guillotiné le 8 mai 1794 à Paris, est un chimiste, philosophe et économiste français, souvent présenté comme le père de la chimie moderne, qui se développera à partir des bases et des notions qu'il a établies et d'une nouvelle exigence de précision offerte par les instruments qu'il a mis au point. Il a inauguré la méthode scientifique, à la fois expérimentale et mathématique, dans ce domaine qui, au contraire de la mécanique, semblait devoir y échapper.
Au-delà de la découverte de l'oxydation, des composants de l'air et de l'eau, de l'état de la matière, ses contributions à la révolution chimique sont à la fois techniques, expérimentales et épistémologiques. Elles résultent d'un effort conscient d'adapter toutes les expériences dans le cadre d'une théorie simple dans laquelle, pour la première fois, la notion moderne d'élément est présentée de façon systématique. Lavoisier a établi l'utilisation cohérente de l'équilibre chimique, a utilisé ses découvertes sur l'oxygène, dont il a inventé le nom, ainsi que sur l'azote et l'hydrogène, pour renverser la théorie phlogistique, et a développé une nouvelle nomenclature chimique qui soutient, ce qui se révélera inexact, que l'oxygène est un constituant essentiel de tous les acides. Précurseur de la stœchiométrie, il a surtout traduit des réactions dans les équations chimiques qui respectent la loi de conservation de la matière, donnant à celle-ci une solide assise expérimentale.
Financier de son métier, soucieux d'établir des statistiques précises utiles à ce qu'il appelle à la suite de Condorcet l'arithmétique politique, il a été sollicité par l'administration royale puis révolutionnaire sur de très nombreux sujets depuis l'instruction publique jusqu'à l'hygiène en passant par le système monétaire. Il a aussi produit dans la lancée de Joseph Black la première théorie expérimentale de la chaleur, à travers l'étude non seulement de la combustion mais aussi de la respiration et de la fermentation des sols. Ses œuvres majeures restent le Traité élémentaire de chimie (1789), et la Méthode de nomenclature chimique (1787).
Producteur : Lavoisier, Antoine-Laurent de (1743-1794)
Historique de conservation : Don de Mme Joseph Bertrand, 1900
Nom de l'institution détentrice : Institut de France. Bibliothèque
Type de documents : Manuscrits
Sujet : Minéralogie - Effets d'optique
Cote : Manuscrits de la Bibliothèque de l'Institut de France. Ms 2033
Langue des documents : français
Instrument de recherche : Inventaire en ligne sur CALAMES
Fonds associés :
  • Manuscrits inclus dans les Papiers de Joseph Bertrand
  • Voir aussi les fonds associés dans ces institutions : Académie des sciences ; Archives nationales (Fonds Paulze et Lavoisier) ; Bibliothèque nationale de France ; Muséum national d'histoire naturelle
Droits : Les chercheurs souhaitant être admis comme lecteurs doivent être présentés au directeur de la bibliothèque par deux membres de l'Institut.
La publication de documents inédits est soumise à l'autorisation de la Commission des bibliothèques et archives de l'Institut de France.
Couverture : 18e siècle
Source : CALAMES ; Wikipedia
Notice modifiée le 14/09/2018