Écrits de Henri Mondor

Notice créée le 08/02/2018

Collection : Institut de France. Bibliothèque

Titre : Écrits de Henri Mondor
Description :
Henri Mondor est un médecin français, chirurgien et historien de la littérature, né le 20 mai 1885 à Saint-Cernin (Cantal), mort le 6 avril 1962 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).
Brillant chirurgien, il est l'auteur d'un fameux Diagnostics urgents de l'abdomen (1928), de notoriété mondiale et constamment ré-édité jusqu'en 1979. Passionné de littérature, notamment pour le poète Stéphane Mallarmé, il fut également dessinateur et, reconnu pour son savoir en étant élu à quatre académies.
Il fait ses études au lycée Émile Duclaux à Aurillac, où il excelle dans toutes les disciplines. Après d'excellentes études, il a le choix du parcours professionnel. Rebuté par l'idée de suivre la même voie que son père, et fortement influencé par sa mère qui veut le voir progresser dans l'échelle sociale, il s'oriente vers la médecine.
En 1903, Henri Mondor rejoint la capitale pour suivre ses études à la faculté de médecine. C'est là qu'il se lie d'amitié avec un condisciple, Georges Duhamel. En 1906, il est reçu premier au concours de l'externat. En 1909, il est reçu au concours de l'internat des hôpitaux de Paris, en deuxième position dans une promotion de 55 nouveaux internes. En 1913, il est interne médaille d'or en chirurgie.
Durant la Première Guerre mondiale, il est engagé volontaire en 1914 comme infirmier de 2e classe. Il fait la guerre à Verdun, en Italie et sur le front de Champagne. Il est reçu docteur en 1915 et termine la guerre comme médecin aide-major.
En 1920, il est chirurgien des hôpitaux et agrégé de chirurgie en 1923.
Il est chef de service à l'hôpital Broussais (1932) puis à Bichat (1933), et enfin à l'Hôtel-Dieu (1941).
Entre les deux guerres, durant plus de vingt ans de pratique, Henri Mondor opère deux à trois patients par jour. Dans son service, le matin, il enseigne les règles et les gestes de la chirurgie mais aussi la compréhension et la compassion à l'égard des malades. Il a le souci de tenir compte de la responsabilité médicale.
En 1953, il est médecin du centre de traitement des tumeurs à la Salpêtrière.
En 1955, il est professeur honoraire, et en 1956, chirurgien honoraire des hôpitaux.
Henri Mondor est mort en avril 1962, à l'hôpital américain de Paris à Neuilly-sur-Seine.
Producteur : Mondor, Henri (1885-1962)
Historique de conservation : Don du professeur André Sicard (D. 162680, le 21 janvier 1991)
Nom de l'institution détentrice : Institut de France. Bibliothèque
Type de documents : Manuscrits
Sujet : Littérature
Cote : Manuscrits de la Bibliothèque de l'Institut de France. Ms 7438
Volumétrie : 98 feuillets
Langue des documents : français
Instrument de recherche : Inventaire en ligne sur CALAMES
Fonds associés : Bibliothèque Jacques Doucet ; BnF
Droits : Les chercheurs souhaitant être admis comme lecteurs doivent être présentés au directeur de la bibliothèque par deux membres de l'Institut.
La publication de documents inédits est soumise à l'autorisation de la Commission des bibliothèques et archives de l'Institut de France.
Couverture : 1919-1962
Source : CALAMES ; Wikipedia
Notice modifiée le 14/09/2018