Fonds Ange Guépin (1805-1873)

Notice créée le 10/10/2018

Collection : Archives départementales de Loire-Atlantique

Titre : Fonds Ange Guépin (1805-1873)
Description :

Biographie:

Ange Marie François Guépin nait le 30 août 1805 à Pontivy (Morbihan). Il est le fils de Victor Guépin, avocat. Ce dernier est l'un des premiers membres du comité révolutionnaire de Pontivy. Nommé procureur de la commune en 1790, il la dirige jusqu'en 1794.

Ange Guépin étudie au collège de sa ville natale, où il rencontre le futur romancier Émile Souvestre.

En 1824, il se présente au concours de l'école Polytechnique. En raison des ses opinions politiques jugées trop libérales, il est rayé de la liste des candidats reçus. Il se tourne alors vers la médecine et les sciences.

A partir de septembre 1824, Ange Guépin suit des cours à la faculté de médecine de Paris et devient préparateur pour les cours de chimie médicale du professeur Orfila. Pendant cette période et grâce au monde de la presse, il est en contact avec les milieux républicains et saint-simoniens de Paris. Après ses études, Ange Guépin revient à Nantes et ouvre un cabinet médical, place du Pilori. Il pratique d'abord la médecine générale puis se tourne vers l'ophtalmologie. Il se lie d'amitié avec Camille Mellinet, imprimeur et éditeur à Nantes, fondateur de la revue Le lycée armoricain et responsable du journal monarchiste Le Breton. Il publie des articles dans le journal littéraire et scientifique Le globe fondé en 1824.

Ange Guépin est également engagé dans la vie politique locale : il est conseiller municipal de Nantes (1846) et conseiller général de Loire-Inférieure (1845 et 1864). Il est également nommé commissaire du gouvernement provisoire pendant la deuxième République et préfet en 1870. Parallèlement à ces différentes activités, il est très actif dans les milieux scientifiques et intellectuels, notamment celui de la presse.

Marié trois fois, il a deux enfants : Ange Victor, né en 1831, et Marie, née en 1838. Il décède le 21 mai 1873 à Nantes.

Présentation du contenu :

Afin de faciliter les recherches, les documents entrés aux Archives départementales en 1955, 1956 et 2012 ont été réunis pour faire l'objet d'un seul inventaire. Le fonds conservé reste malgré tout très lacunaire. Il concerne les activités professionnelles de Guépin, ses activités publiques et politiques, ainsi que ses activités intellectuelles.

Producteur : Guépin, Ange (1805-1873)
Historique de conservation :
La majeure partie du fonds Ange Guépin a été acquise en deux lots par les Archives départementales de Loire-Atlantique, en 1955 et 1956. Dans son rapport annuel, l'archiviste en chef Henri de Berranger, écrivait : "Le fonds Guépin a subi des vicissitudes qui ont provoqué son démembrement. Outre les deux lots acquis successivement par la librairie Bellanger, par les Archives ensuite, il existe des lettres à la bibliothèque municipale de Nantes et, dans une collection privée, divers papiers dont il m'a été possible, voici deux ans, d'obtenir un microfilm. Des dossiers médicaux sont ailleurs encore".

Un ensemble de correspondance (232 lettres expédiées ou reçues par Ange Guépin, 124 expédiées ou reçues par son fils, Ange-Victor, et environ 200 lettres de Jules Lucas de Peslouan, son gendre) entré aux Archives départementales le 25 juin 2012 (et désormais coté 19 J 6-7, 9 et 33) complètent le fonds. Il a fait l'objet d'un don de la congrégation des frères de Ploërmel (Morbihan) suite au décès de Henri-Joseph Vincent (frère Simpliste-Joseph) qui les détenait. Dans les années 1950, après la mort de la petite-fille d'Ange Guépin, Jeanne Lucas de Peslouan, la propriété de l'Oisilière à Savenay, acquise par Guépin en 1858, est restée abandonnée pendant quelques années. C'est dans ce contexte que le frère Simpliste-Joseph a découvert dans le grenier de la demeure, une malle contenant des papiers ayant appartenu à Ange Guépin. En 1956, il en prête une partie (lettres de Guépin et de son fils) aux Archives départementales de Loire-Atlantique afin qu'elle soit microfilmée (1 MI 8 R 1).

Le frère Simpliste-Joseph a séjourné quelques temps à la maison de retraite de Nantes, " Les Tilleuls " relevant de la congrégation des Frères de l'instruction chrétienne de Ploërmel. Là, il a confié la boîte contenant les documents au frère Aubin Lallemand, qui l'a ensuite donnée au frère André Eon, alors directeur de la maison de retraite. Suite au décès de ce dernier, la congrégation des Frères de Ploërmel fait don de la correspondance et de notes manuscrites du frère Simpliste-Joseph (19 J 3-4) aux Archives départementales.
Nom de l'institution détentrice : Archives départementales de Loire-Atlantique
Type de documents : Archives
Sujet(s) :
  • Ophtalmologie
  • Chimie industrielle
Cote : 019 J - Fonds Ange Guépin
Volumétrie : 89 articles, 17 boîtes
Métrage linéaire : 2,10 ml
Langue des documents : français
Droits : Communicable
Couverture : 1663-1893
Notice modifiée le 02/05/2019