Archives de Jacques Leibowitch

Notice créée le 13/11/2019

Collection : Centre d'Archives en Philosophie, Histoire et Édition des Sciences (CAPHÉS)

Titre : Archives de Jacques Leibowitch
Description : Les archives du fonds Jacques Leibowitch couvrent l’ensemble des activités du docteur Jacques Leibowitch comme clinicien du sida, chercheur, lanceur d’alertes, auteur de livres sur le sida et expert auprès des médias, « militant » et citoyen.
Le fonds englobe aussi les éléments du procès qu’il a intenté au laboratoire pharmaceutique Glaxo-Wellcome avec ses positions sur la déontologie médicale et les essais cliniques ; ses démarches pour financer ses recherches ou soutenir ses combats nombreux ; ses réflexions épistémologiques de praticien à l’articulation entre médecine et science ; mais également ses critiques des paradigmes de l’immunologie et de la physiopathologie du sida, et du cancer, pour lesquelles il propose d’autres modèles explicatifs ; ou encore ses écrits plus personnels qu’il lui arrive de signer sous le pseudonyme de William Jacques Speare.
Ce fonds rassemble des documents de nature variée tels que des correspondances, des textes publiés ou non, des coupures de presse dont certaines commentées par lui, des cartes de vœux personnalisées, des annonces et diaporamas de ses présentations, des entretiens enregistrés, la transcription de ses interventions audiovisuelles ainsi que des photos et des films. Il s’étend sur toute la période de l’épidémie de sida depuis ses tout débuts en 1981 jusqu’à aujourd’hui, et illustre l’écosystème large au sein duquel Jacques Leibowitch a œuvré en approchant aussi bien les institutions médicales françaises et internationales que les industriels du médicament, les associations de patients, les médias, les politiques, les magistrats, les personnalités des arts, de la mode et du showbiz.
Producteur : Leibowitch, Jacques
Historique de conservation : Caroline Petit, biologiste du VIH, a récupéré les archives papiers du bureau de Jacques Leibowitch à son départ en retraite de l'hôpital Raymond Poincaré (Garches) en 2012. Elle a régulièrement consulté ces archives à partir de 2006 pour divers projets (documentaires et articles) et a conservé les documents numériques obtenus au fil de l'eau.
Elle a connu le Dr Leibowitch en 2001 dans le cadre d'une collaboration de recherche à l'Institut Cochin portant sur les effets secondaires des trithérapies et sur leur toxicité mitochondriale. Elle s'intéresse aujourd'hui à l'histoire de la recherche médicale sur le VIH/sida au sein du Centre Cavaillès (USR3608-République des savoirs).
À partir de 2015, date à laquelle elle a proposé au Caphés d'accueillir ces archives avec l'accord de Jacques Leibowitch, elle a travaillé à compléter ce fonds en lien avec lui.
Fonds donné à l'École normale supérieure en 2018 et conservé au Centre documentaire du Caphés.
Nom de l'institution détentrice : CAPHÉS (Centre d'archives en philosophie, histoire et édition des sciences)
Type de documents :
Sujet(s) :
  • Sida
  • Sang contaminé (Affaire du)
  • Trithérapie
Cote : JL
Volumétrie : 2 boîtes, 1570 fichiers électroniques
Langue des documents : français, anglais
Instrument de recherche : Inventaire sur CALAMES ou sur le site du Caphés
Service ressource : Nathalie Queyroux
Droits : Fonds ouvert à toute personne intéressée par l’œuvre de Jacques Leibowitch. Certains fichiers nécessitent l’autorisation de Jacques Leibowitch, d’autres restent non communicables pour l’instant.
La reproduction et l'exploitation des documents sont possibles sur autorisation.
Couverture : 1975-2018
Source : CALAMES
Notice modifiée le 06/12/2019